L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Bobby Orr

Hockey

1970


‹ Retourner à l'athlète

L’objectif ultime d’Orr : passer l’épreuve du temps

mardi, le 22 décembre 1970

Par JIM PROUDFOOT

On est en droit de se demander ce que Bobby Orr a encore à accomplir. Y a-t-il un objectif que ce remarquable jeune homme n’a pas atteint?

Il met maintenant la main sur le trophée Lou-Marsh Memorial, complétant un balayage de tous les honneurs que peut remporter un joueur de hockey canadien. Ce dernier trophée, qu’on lui présenta hier, couronne Orr comme l’athlète par excellence de l’année 1970. Un choix qui s’imposait vu la façon avec laquelle il a dominé son sport durant l’hiver dernier.

Une collection de trophées
Pour ses exploits sur les patinoires de la Ligue nationale de hockey, Orr s’est vu décerner le trophée Art Ross remis au meilleur marqueur, le trophée James Norris remis au meilleur défenseur, le trophée Hart remis au joueur le plus utile à son équipe et le trophée Conn Smythe remis au joueur le plus utile à son équipe durant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Orr a également joué un rôle clé dans la conquête de la Coupe Stanley des Bruins de Boston. Il fut de plus élu l’athlète de l’année 1970 par le Sports Illustrated, gagnant du même coup le prix que le magazine remet chaque année au sportif de l’année.

Il serait donc justifié de se demander ce qu’Orr pourra accomplir de plus en 1971. Et le plus surprenant est qu’il pourrait répondre à cette question. Il y a encore beaucoup d’objectifs qu’il veut atteindre et il est loin d’être rassasié.

« N’oubliez pas que nous avons terminé au deuxième rang la saison dernière, » précise Orr. « C’est quelque chose que nous devons corriger si nous voulons être reconnus comme la meilleure équipe de hockey. »

« Et pour moi, il y a un test important que je n’ai pas encore passé et c’est l’épreuve du temps. Un gars peut connaître une bonne saison, mais les joueurs qui ont fait leurs preuves et qui se sont fait un nom sont ceux qui ont connu du succès durant une longue période de temps. Ce n’est pas encore mon cas. »

Meilleur avec le temps
Sur la glace, Orr a fait aussi bien qu’il est possible de faire. Il n’aura que 23 ans le 20 mars prochain et déjà, en seulement quatre bonnes saisons dans la grande ligue, il s’est établi comme le meilleur défenseur de la ligue et peut-être même, le meilleur de tous les temps. Ce qui est également impressionnant, c’est que chacune de ses saisons a été meilleure que la précédente. Il a donc passé l’épreuve du temps avec succès... jusqu’à présent vous dirait-il.

Présentement seul au sommet de la division Est de la LNH, les Bruins n’arrivent toutefois pas à distancer les Rangers de New York qui n’accusent que deux points de retard sur eux au classement général. Boston a remporté 22 victoires en 32 parties, Orr récoltant 12 buts et 33 passes.

En étant élu l’athlète de l’année la semaine dernière, Orr remporte en quelque sorte une victoire pour son sport, le Sports Illustrated n’ayant jamais remis cet honneur à un joueur de hockey auparavant. Sa conquête du trophée Lou-Marsh rentre un peu dans la même catégorie, étant seulement le deuxième joueur de hockey, après Maurice Richard en 1957, à avoir remporté ce trophée depuis sa création en 1936, à la mémoire du regretté Lou. E. Marsh, longtemps journaliste sportif du Toronto Star.

Charlie Ring, donateur du trophée, occupe toujours une place au sein du comité de sélection. Les autres membres sont le président Harry « Red » Foster, Oscar Pearson et Charles Higginbottom.

Le comité de sélection s’est réuni la semaine dernière afin d’annoncer le nom du lauréat pour l’année 1970. Le comité a également tenu à préciser que plusieurs autres athlètes avaient été sérieusement considérés. Parmi ceux-ci, Sandy Hawley, le jockey le plus dominant de l’année en Amérique du Nord lors des courses de pur-sang, Betsy Clifford, qui remporta le slalom géant féminin lors des Championnats du monde de ski alpin, et Berverly Boys, gagnant de deux médailles d’or en plongeon lors des Jeux du Commonwealth de 1970.

Sous-titre de la photo : Il semble que l’année 1970 passera à l’histoire comme étant l’année où le joueur des Bruins de Boston Bobby Orr, qu’on peut voir ici en plein envol, remporta tous les honneurs. Au sommet de sa collection de distinctions se retrouve le trophée Lou-Marsh Memorial, remis chaque année à l’athlète par excellence au Canada. Le trophée fut créé en 1936 à la mémoire du journaliste sportif du Toronto Star.
Liste complète des lauréats

Voici la liste complète des lauréats du trophée Lou-Marsh Memorial :
1936 : Dr Phil Edwards
1937 : W. Marshal Cleland
1938 : Bob Pearce
1939 : Bob Pirie
1940 : Gerard Cote
1941 : Theo Dubois
1942-44 : En mémoire des athlètes canadiens qui ont fait le sacrifice ultime durant la Deuxième Guerre mondiale.
1945 : Barbara Ann Scott
1946 : Joe Krol
1947 : Barbara Ann Scott
1948 : Barbara Ann Scott
1949 : Cliff Lumsdon
1950 : Bob McFarlane
1951 : Marlene Stewart
1952 : George Genereux
1953 : Doug Hepburn
1954 : Marilyn Bell
1955 : Beth Whittall
1956 : Marlene Stewart
1957 : Maurice Richard
1958 : Lucile Wheeler
1959 : Barbara Wagner et Bob Paul
1960 : Anne Heggtveit
1961 : Bruce Kidd
1962 : Don Jackson
1963 : Bill Crothers
1964 : George Hungerford et Roger Jackson
1965 : Petra Burka
1966 : Elaine Tanner
1967 : Nancy Greene
1968 : Nancy Greene
1969 : Russ Jackson