L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Cliff Lumsdon

Marathon de natation

1949


‹ Retourner à l'athlète

Lumsdon reçoit les éloges du premier ministre et met la main sur le trophée Lou-Marsh

vendredi, le 3 mars 1950

Par Milt Dunnell

Cliff Lumsdon, jeune de 18 ans arborant une coupe de cheveux à ras la tête, était assis avec son désormais célèbre sourire timide hier soir lorsqu’il entendit un « Hip Hip Hip Hourra » en son honneur. Cela aura suffi à faire sourire n’importe qui mais en plus, le responsable de ce cri d’enthousiasme n’était nul autre que le premier ministre en personne, l’honorable Leslie Frost.

« Au nom des quatre millions et demi d’habitants de l’Ontario, » le premier ministre déclara, « Je vous félicite et vous souhaite beaucoup de succès. »

Lumsdon rougit un peu, secouant quelque peu les pieds, mais ne démontra pas la moindre expression sur son visage. C’est l’une des qualités qui a fait qu’autant son voisinage que les observateurs distants se sont attachés à lui. Il accepte les éloges et les critiques sans sourciller.

Le premier ministre Frost était à la tête d’un groupe de figures importantes qui se sont jointes aux résidants de New Toronto afin de féliciter Lumsdon lors de la présentation officielle du trophée Lou-Marsh Memorial, qui eut lieu dans la superbe nouvelle école Second St. à New Toronto, la nuit dernière.

Une récompense pour sa victoire en natation

Lumsdon s’est vu décerner le trophée remis à l’athlète canadien par excellence, amateur ou professionnel, de la dernière année. L’exploit qui lui a permis de mettre la main sur ce prix fut sans aucun doute sa victoire contre les meilleurs nageurs du monde au marathon de natation de 24 kilomètres de l’ENC.

Le premier ministre a présenté le trophée. Les autres personnalités qui firent l’éloge de Lumsden furent le maire de New Toronto William Jackson, Elwood Hughes, le directeur gérant de l’ENC et président du comité de sélection du lauréat du trophée Lou-Marsh, Charles Higginbottom, trésorier de l’université de Toronto, Gus Ryder, qui fut l’entraîneur de Cliff durant plusieurs années; Robert Saunders, ancien maire de Toronto et maintenant président de la commission Hydro Ontario, Jon Innes, en remplacement du maire Hiram McCallum et Oscar Pearson, qui prit la parole au nom de Charles Ring.

M. Ring a remis le trophée destiné à perpétuer la mémoire de Lou Marsh, célèbre journaliste sportif du The Star décédé il y a 14 ans. Il y eut, durant la soirée, de nombreuses références à Lou Marsh et à son illustre carrière comme athlète et journaliste.
Le tout premier gagnant présent sur place

Sur place se trouvait une célébrité inattendue, soit Ernst Vierkotter, gagnant du tout premier marathon de natation de l’ENC, d’une distance de 34 kilomètres à l’époque, qu’Elwood Hugues remarqua dans l’audience. Hugues rappela l’effort incroyable qu’avait du fournir Ernst pour remporter cette compétition. Celui que l’on surnommait « The Black Shark » prit un instant pour monter sur scène et féliciter Lumsdon.

Le premier ministre Frost a décrit Lumsden comme « un remarquable jeune Canadien. » Il a rappelé, de plus, les exploits d’un autre grand Canadien, Lou Marsh. « C’est un honneur remarquable, » dit le premier ministre, « pour quiconque de gagner le trophée qui porte le nom de Lou. » Il n’a pu présenter ce trophée sans se rappeler sa jeunesse à Orillia où il vit Marsh arbitrer une partie entre Orillia et l’équipe du Toronto Canoe Club. Il fut alors impressionné, nous dit-il, par le respect que l’on accordait à Lou.

Le discours du jeune Lumsden fut bref. Il remercia tous les gens qui s’étaient déplacés pour cette présentation ainsi que tout ceux qui l’ont aidé à connaître du succès durant sa carrière. Il promit également de faire tout en son pouvoir pour garder les Championnats du monde de natation au Canada.

M. Saunders a tenu à commenter l’hommage offert à la mémoire de Lou Marsh par un nombre impressionnant de ses vieux amis qui étaient sur place pour la présentation de ce trophée. Il rappela à Lumsden qu’accepter ce trophée était une responsabilité de taille.

« Tu peux apporter beaucoup de bien dans ta communauté et dans ton pays » dit-il à Cliff.

Discours au nom du donneur du trophée

Oscar Pearson, qui prit la parole au nom de Charlie Ring, expliqua que monsieur Ring et Lou Marsh furent de grands amis. Après la mort de Lou, monsieur Ring eut l’idée de commémorer sa mort par la remise d’un trophée portant son nom. Une idée qui reçut les encouragements et la coopération de J.E. Atkinson, président de The Star.

La fanfare de New Toronto s’occupa de la musique lors de la soirée qui suivit la réception. Lumsdon fut transporté par la musique du joueur de cornemuse Don Campbell.

Sous-titre de la photo: Cliff Lumsdon, lauréat du trophée Lou-Marsh remis à l’athlète le plus remarquable de la dernière année, a reçu une pluie d’éloges la nuit dernière de la part de certaines des figures les plus importantes de la province, lors de la présentation officielle à New Toronto. Sur la gauche, Lumsdon est présenté en compagnie de l’honorable Leslie Frost, présentateur du prix. Au centre : une récompense digne d’un héros de la part de sa petite amie, Joan Cook. En bas sur la droite : Charlie Ring, à gauche, donateur du trophée, en compagnie de Gus Ryder, entraîneur et conseiller de Lumsdon.