L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Herve Filion

Course sous harnais

1971


‹ Retourner à l'athlète

Le trophée Lou-Marsh couronne la meilleure année de Filion

mercredi, le 22 décembre 1971

Par JIM KERNAGHAN
Journaliste sportif au Star

Hervé Filion, l’insurpassable conducteur de courses sous harnais de Lachute (Qué.), a aujourd’hui été nommé gagnant du trophée Lou-Marsh en tant qu’athlète canadien le plus exceptionnel de 1971.

Les incroyables exploits de Filion à bord de son sulky lui ont fait remporter le trophée, au détriment d’athlètes aussi performants que le joueur étoile des Bruins de Boston, Phil Esposito, meilleur compteur de la Ligue nationale de hockey, Gary Cowan, champion américain de golf amateur et Ferguson Jenkins, gagnant de 24 parties pour les Cubs de Chicago.

Ce prix est remis chaque année depuis 1936, à la mémoire de Lou Marsh, ancien journaliste sportif du Star. Bobby Orr, des Bruins, a été le lauréat de 1970.
Un comité de six membres, présidé par Harry (Red) Foster, remet chaque année cette récompense à l’athlète canadien (masculin ou féminin, professionnel ou amateur) considéré comme le plus exceptionnel de l’année.

UNE JEUNE LÉGENDE
Même s’il est âgé seulement de 31 ans, Filion domine son sport à un point tel qu’il est devenu une légende.

Le comité de sélection était formé de Foster, Bruce Levett, journaliste pour la Presse Canadienne, Jim Vipond, journaliste sportif du Globe and Mail, George Gross, journaliste sportif du Toronto Sun, Milt Dunnell, chroniqueur sportif du Toronto Star ainsi que Jim Proudfoot, journaliste sportif du Star.

Dans l’histoire de la course sous harnais, Filion est le premier homme à gagner plus de 500 victoires en une année (il détenait 534 victoires alors qu’il lui restait encore deux jours de courses, en 1971). Il surpasse ainsi son record de 486 victoires, établi en 1970.
L’étonnante habileté de Filion, qui lui a valu une Médaille pour services éminents de l'Ordre du Canada l’été dernier, lui a aussi permis d’établir un record mondial de victoires en carrière, avec 3451 victoires jusqu’ici, dépassant de ce fait Billy Haughton, 48 ans, qui en détenait 3446.

UN AUTRE RECORD
Le revenu brut gagné par Filion cette année, 1 752 194 $, surpasse également le record de Haughton. Cet important montant améliore considérablement les 300 000 $ qu’il gagnera en concourant cette année.

Il est à noter que ces chiffres sont provisoires et qu’ils augmenteront assurément avant la fin de l’année.

Après de courtes vacances de Noël à sa résidence de Toronto en compagnie de sa belle-famille, Filion se présentera au Windsor Raceway, le 26 décembre, puis au Parc Connaught, à Hull, le jour suivant.

Apparemment, l’argent est devenu accessoire dans la philosophie de la victoire de Filion. Il a autrefois commenté que l’unique fois où il avait vraiment ressenti la pression, c’était lorsqu’il n’y avait guère de bourse en bout de ligne. Il a concouru pour des bourses aussi élevées que 115 000 $.

PLUSIEURS ANNÉES D’EFFORTS
Celui que l’argent n’intéresse pas, pour ainsi dire, est venu au Blue Bonnets de Montréal au printemps 1970. Il lui a fallu deux semaines et 23 essais mais il a gagné la course et les séries du Championnat du monde de courses.

Il a reçu 1 500 $ pour cette victoire. Il gagnait normalement 2 000 $ par jour à cette époque.
Ce qui s’est passé lorsque Filion a chuté et s’est cassé le poignet, le 17 novembre à Yonkers (New York), indique quel type de compétiteur il était.

Il est remonté à bord de son sulky le 19 novembre et trois jours plus tard, il devenait le cinquième dans l’histoire à remporter six victoires sur la même carte. Il a continué sur sa lancée avec six autres victoires à Yonker, la semaine dernière.

La magie de Filion n’a pas été gagnée du jour au lendemain. Il travaille à atteindre cette multitude de records depuis qu’il a 13 ans.

C’était l’âge qu’il avait lorsqu’il a effectué sa première course. Même si ses pieds ne touchaient pas les étriers, c’était un gagnant, même alors.

C’est en 1968 que le public sportif commença à réaliser qu’il y avait quelque chose de spécial à propos du bien élevé coureur trapu. Cette année-là, après une campagne de 256 victoires, il enregistra un record incroyable (alors) de 407 victoires.

Filion est plutôt fier d’un autre type de record. Membres d’une famille de 10 enfants, dont huit garçons, lui et ses quatre frères (Henry, Yves, Gilles et Reynald), aussi coureurs, ont enregistré plus de 900 victoires cette année.

Filion est le premier coureur sous harnais à remporter le trophée Lou-Marsh, plus souvent remporté par des athlètes en patinage artistique (6 gagnants), en athlétisme et en natation (cinq chaque).

Les précédents lauréats en patinage artistique furent Petra Burka (1965), Donald Jackson (1962), Barbara Wager et Bob Paul (1959), ainsi que Barbara Ann Scott (1945, 1947, 1948).

LES AUTRES GAGNANTS
Les lauréats en athlétisme furent Bill Crothers (1962), Bruce Kidd (1961), Bob McFarlane (1950), Gérard Côté (1940) et Dr Phil Edwards (1936). Les nageurs gagnants furent Elaine Tanner (1966), Beth Whittall (1955), Marilyn Bell (1954), Cliff Lumsden (1949) et Robert Pirie (1939). Nancy Greene remporta deux fois le titre (1967, 1968) en ski, tout comme Ann Heggtveit (1960) et Lucille Wheeler (1958). Les joueurs de football Russ Jackson et Joe Krol, gagnèrent respectivement en 1969 et en 1946 pendant qu’Orr et Maurice Richard (1957) furent les lauréats du hockey. Les autres gagnants ont été Marlene Stewart, en golf (1951, 1956), les pagayeurs George Hungerford et Roger Jackson (1964), Doug Hepburn (haltérophilie, 1954), George Genereux (tir au pigeon d’argile, 1952), Theo Dubois (1941) et H. R. Bob Pearce (1938), en aviron ainsi que Lt. W. Marshall Cleland en équitation, en 1937.
Sous-titre de la photo : LE GAGNANT DU TROPHÉE MARSH : Herve Filion, de Lachute (Qué.), est le gagnant du trophée Lou-Marsh en tant qu’athlète canadien le plus exceptionnel de l’année 1971. Jusqu’à maintenant, pour la présente année, le coureur sous harnais a remporté 534 victoires et a battu le record mondial de tous les temps de 3 451 victoires.