L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Larry Walker

Baseball

1998


‹ Retourner à l'athlète

Walker voté meilleur athlète à coup sûr

jeudi, le 17 décembre 1998

Par DOUG SMITH
JOURNALISTE SPORTIF

Larry Walker est encore un peu perplexe à propos du vote du trophée Lou-Marsh.

Perplexe autant que flatté et honoré, soyez-en sûr, car la vedette des Rockies du Colorado a été nommée athlète par excellence du Canada pour l’année 1998 lors du vote d’un groupe de membres des médias torontois.

L’homme de 32 ans originaire de Maple Ridge, C.-B., était contrarié d’avoir perdu le trophée aux mains du coureur automobile Jacques Villeneuve l’an passé et est un peu surpris de recevoir cette distinction cette année.

« Je suis étonné, honoré, mais un peu étonné, a-t-il dit hier de sa résidence d’hiver en Floride. Après l’année que j’ai eue, je ne m’attendais pas à ce que quelque chose de bon en ressorte. »

« Mais ça fait réellement plaisir d’être reconnu dans son propre pays pour exceller dans un passe-temps américain. C’est très flatteur. »

Larry a battu un groupe de six autres finalistes représentant plusieurs sports différents. On y trouvait la patineuse de vitesse sur longue piste Catriona Le May Doan, double médaillée aux Olympiques de Nagano, le patineur artistique et médaillé d’argent Elvis Stojko, le médaillé d’or olympique en bobsleigh Pierre Lueders, le champion de l’épreuve Ironman de triathlon Peter Reid et la championne du monde de kayak Caroline Brunet.

Les autres vedettes canadiennes ayant retenu l’attention du jury incluaient la patineuse de vitesse sur piste courte Annie Perreault, les nageuses Joanne Malar et Marianne Limpert ainsi que la vedette de football universitaire Éric Lapointe.

« Cette liste illustre bien la présence de talents canadiens dans de nombreuses disciplines sur la scène mondiale, a déclaré le rédacteur en chef des nouvelles sportives Steve Tustin. Chacun de ces talents devrait donner un sentiment de fierté aux amateurs de sport canadiens. Larry a encore prouvé la saison dernière qu’il figure parmi les meilleurs. »

Larry Walker, premier joueur de baseball à gagner le trophée depuis Ferguson Jenkins, en 1974, a dominé la Ligue nationale avec une moyenne au bâton de 366, 23 coups de circuit et 67 points produits. Il a également remporté son quatrième Gant doré, bien qu’il ait manqué de grandes portions de la saison en raison de blessures. Il a été opéré au coude en janvier dernier.

Néanmoins, ces statistiques sont faibles en comparaison de la spectaculaire saison qu’il a connue en 1997. Jacques Villeneuve, champion de Formule 1, l’avait alors battu de justesse lors du scrutin. Larry avait reçu le prix du joueur par excellence de la ligue, avec ses 49 coups de circuit, sa moyenne de 366, un total de 409 buts atteints, une moyenne de puissance de 720 et 99 coups sûrs de plus d’un but. Les statistiques de Larry durant cette saison comptent parmi les meilleures de l’histoire du baseball.

« Je ne sais pas si c’est ce qui est arrivé, a-t-il dit au sujet d’un possible vote truqué de la part du comité de sélection. C’est aux juges de décider, je suppose, et au public d’en juger. »

Larry a commencé sa carrière sportive en tant que hockeyeur avant de connaître du succès au baseball.

De son côté, Catriona Le May Doan, était parmi les finalistes les plus favorisés en raison de sa performance record aux Olympiques de Nagano l’hiver dernier. La sportive originaire de Saskatoon est devenue la première Canadienne à gagner une médaille d’or en patinage de vitesse sur longue piste en décrochant la première place au 500 mètres.

La patineuse de 27 ans a ensuite raflé la médaille de bronze au 1000 mètres et a été choisie pour porter le drapeau canadien à la cérémonie de clôture des Jeux.

En plus de Tustin, le comité de sélection comprenait le chroniqueur sportif du Toronto Star Dave Perkins, le rédacteur en chef des nouvelles sportives de la Presse Canadienne Neil Davidson, le rédacteur en chef des nouvelles sportives du Globe and Mail Neil A. Campbell, le rédacteur en chef des nouvelles sportives du Toronto Sun Scotty Morrison, le reporter sportif de la CBC Brian Williams et la reporter de TSN Teresa Kruze. Jake Gaudaur, ancien commissaire de la LCF, assumait la présidence du comité.

Le trophée Lou-Marsh, nommé en mémoire du légendaire ancien rédacteur en chef des nouvelles sportives du Toronto Star, a été décerné pour la première fois en 1936. Il a été remis chaque année aux meilleurs athlètes du Canada depuis, sauf en 1942, 1943 et 1944, où il a été décerné en mémoire des athlètes canadiens ayant fait le sacrifice suprême durant la Seconde Guerre mondiale.

VINCENT LAFORET/PHOTO DE L’AFP
ÉTONNÉ : Larry Walker, meilleur frappeur de la Ligue nationale, affirme être « étonné » de recevoir la mention du meilleur athlète canadien en 1998.

KEN FAUGHT/PHOTO DU TORONTO STAR
UN SOURIRE QUI VAUT DE L’OR : La championne olympique de patinage de vitesse Catriona Le May Doan, de Saskatoon, était finaliste pour le trophée Lou-Marsh.