L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Mike Weir

Golf

2003


‹ Retourner à l'athlète

Un coup gagnant pour Weir

mercredi, le 17 décembre 2003

Il bat Eric Gagné par un vote pour l’un des plus importants honneurs donnés aux athlètes
« Je suis très ému », dit le premier Canadien à remporter le Tournoi des Maîtres

RANDY STARKMAN
Journaliste sportif

Seul un brillant coup de maître de Mike Weir pouvait battre l’incroyable perfection des lancers d’Éric Gagné cette saison. Lors d’un vote qui fut aussi tendu et dramatique qu’espéré, Weir a gagné le trophée Lou-Marsh, hier, en tant qu’athlète canadien de l’année, dépassant Gagné par un vote, qui a réussi 55 sauvetages en 55 occasions pour les Dodgers de Los Angeles. Il est en voie de gagner le trophée Cy Young de la Ligue nationale. C’était sans doute ce que signifiait l’exaltante victoire de Weir à Augusta (Georgie), qui lui a valu la maigre avance qu’il a eue pour gagner le trophée, remis depuis 1936 en l’honneur de l’ancien journaliste sportif du Toronto Star. Le trophée est décerné par un jury formé de journalistes, rédacteurs et animateurs sportifs de partout au pays, et a auparavant été gagné par des Canadiens aussi formidables que Wayne Gretzky, Donovan Bailey et Nancy Greene. Weir, le gaucher de 33 ans venant de Brights Grove (Ont.), a dramatiquement raté un coup roulé de 2,5 m en tentant d’atteindre le 18e trou, dimanche, au Tournoi des Maîtres, pour se rendre en prolongation contre Len Mattiace et finalement gagner, devenant le premier canadien de l’histoire à gagner l’un des tournois de golfs les plus prestigieux. « Je suis honoré de remporter le trophée Lou-Marsh », a dit Weir, qui a refusé d’accorder des entrevues mais qui a publié un communiqué par le biais d’IMG.

« Félicitations à tous les autres athlètes qui ont eu une bonne année, que vous ayez fait partie des nominés ou non. Je te félicite particulièrement, Éric, j’espère que ta prochaine année sera aussi bonne que celle que tu viens de connaître. Merci encore à tous les Canadiens pour votre important appui. » Regardez la liste historique du trophée Lou-Marsh : Gretzky, Terry Fox, Kurt Browning et tous les autres. Je suis très ému de me retrouver parmi ces personnes. Merci encore. Ce sera bien d’y penser lorsque je serai en vacances. » Il est facile de comprendre pourquoi la compétition était aussi serrée : tous ont eu d’excellentes saisons. La possibilité de nommer des cogagnants a même été discutée par le comité de sélection. Cela démontre la grande qualité des athlètes formés dans ce pays. Les autres qui ont reçu le plus d’attention ont été la championne du monde de course de haies Perdita Felicien, le champion de formule CART Paul Tracy et la joueuse de soccer de l’équipe féminine du Canada Charmaine Hooper. Weir était définitivement le choix des lecteurs du Star, qui ont voté à 37 pour cent en faveur du golfeur, lors d’un sondage effectué auprès de plus de 2 500 répondants. Gagné a obtenu la seconde place, à égalité avec Tracy, avec 15 pour cent des votes pendant que Felicien récoltait 7 pour cent et Hooper 5. Sa victoire au Tournoi des Maîtres a été le point culminant d’une superbe saison pour Weir, qui avait aussi gagné deux autres tournois de la PGA etfait partie des trois meilleurs à quatre occasions différentes et des dix meilleurs dans six autres tournois. Il a poursuivi sa lancée après le Tournoi des Maîtres, en offrant les meilleures performances parmi tous les golfeurs dans les quatre tournois majeurs, incluant une troisième place au U.S. Open. Tiger Woods, nommé une fois de plus « golfeur de l’année », n’était même pas près de battre Weir dans les tournois majeurs. Gagné n’a pas été mauvais non plus. Le Montréalais de 27 ans n’a manqué aucune occasion de sauvetage depuis le mois d’août 2002, réalisant 63 sauvetages consécutifs, un record de la ligue majeure, qu’il pourra améliorer d’ici la fin de l’année 2004. Portant d’énormes lunettes et des pantalons amples, Gagné est intimidant lorsqu’il s’emmène de l’enclos des releveurs des Dodgers sous les airs de Gun’s and Roses. Il a retiré au bâton 45 pour cent des frappeurs qu’il a affrontés. L’homme de 230 livres est devenu le premier lanceur de l’histoire à cumuler 50 sauvetages et plus, durant deux saisons consécutives. Il n’aurait pu faire mieux, mais il semble que ce n’était pas assez pour obtenir le trophée Lou-Marsh.