L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Robert Paul

Patinage artistique

1959


‹ Retourner à l'athlète

Barbara Wagner et Bob Paul enfin reconnus

samedi, le 6 février 1960

Le duo partage le trophée Lou-Marsh
Sous-titre de la photo : Barbara et Bob admirent un de leurs nombreux trophées, Chacun recevra un exemplaire du trophée Lou-Marsh – Première fois que cette distinction est décernée à plus d’une personne, Le jury du trophée Lou-Marsh : Ring, Foster, Pearson, Higginbotton, Ross.
Par Jim Proudfoot
Barbara Wagner et Bob Paul, patineurs artistiques de Toronto qui ont rapporté au Canada trois titres de championnats du monde au cours des trois dernières saisons, ont reçu le trophée Lou-Marsh en tant qu’athlètes par excellence au Canada en 1959.
C’est la première fois que plus d’un individu reçoit le trophée Lou-Marsh. Toutefois, comme l’a expliqué aujourd’hui le comité de sélection en annonçant sa décision : « Ces deux-là sont si exceptionnels qu’il faut les reconnaître, et comme ils sont aussi méritants l’un que l’autre, nous avons décidé de faire une remise commune du trophée. »
Barbara et Bob recevront donc chacun un exemplaire du fameux trophée offert par Charles Ring en souvenir de feu Lou Marsh, ancien rédacteur en chef des nouvelles sportives au Toronto Star.
Les jeunes de Toronto ont appuyé unanimement le choix du comité de sélection.
Quatre sportifs de Toronto siègent au comité avec M. Ring : Oscar Pearson, Donald Ross, Charles Higginbotton et Harry « Red » Foster.
Leurs délibérations pour l’année 1959 ont désigné avec mention honorable Bob Hayward, pilote de l’hydroplane canadien Miss Supertest III ayant remporté le trophée international Harmsworth l’été passé, Stan Leonard, golfeur, Russ Jackson, étoile du football, Ernestine Russell, championne de gymnastique et la skieuse Anne Heggtveit.
L’annonce de cet hommage tardif arrive deux semaines avant que Barbara et Bob atteignent le but vers lequel leur carrière entière s’est orientée : participer aux Jeux olympiques d’hiver de 1962, à Squaw Valley, Californie.
Cette carrière a débuté en 1952, lorsque les deux patineurs ont été combinés par l’entraîneur réputé Sheldon Galbraith, qui travaille encore avec eux. Barbara et Bob étaient alors respectivement âgés de 13 et 15 ans.
Ils ont obtenu leur premier grand succès en 1954, quand ils ont gagné le championnat national junior en couple. À cette époque, ils évoluaient dans l’ombre d’une autre production de Galbraith, le duo Frances Dafoe-Norris Bowden.
Dafoe et Bowden ayant pris leur retraite après les Olympiques de 1956, où ils sont arrivés deuxième tandis que Barbara et Bob occupaient la sixième place, l’équipe Wagner-Paul s’est mise à tout rafler. Cela comprend les championnats canadiens de 1956, 57, 58 et 59, le titre nord-américain, tenu chaque deux ans, en 1957 et en 1959, ainsi que le Championnat du monde en 1957, 1958 et 1959.
Ils défendent actuellement leur suprématie nationale à Regina.
Pendant et entre les compétitions, Barbara et Bob ont admirablement assumé le rôle d’ambassadeurs de bonne volonté pour le Toronto Cricket Skating and Curling Club à Toronto, en Ontario, et dans l’ensemble du Canada. Ils ont patiné dans six provinces canadiennes, neuf États des États-Unis et dans neuf pays européens à l’occasion de sept voyages outre-mer. Ils ont à leur actif plus de 110 000 kilomètres de trajet en avion.
Dans leur horaire immédiat, on compte les championnats canadiens et les Jeux olympiques, suivis du Championnat mondial, à Vancouver en début mars. Le 19 du même mois, ils partiront pour une tournée en Allemagne.
Bien qu’aucune annonce n’ait été faite, on sait déjà que les jeunes champions ont l’intention de prendre leur retraite à la fin de la présente saison. Barbara prévoit faire carrière dans le design de mode et l’illustration, son passe-temps actuel, tandis que Bob étudiera les sciences politiques et l’économie à l’Université de Toronto