L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Barbara Ann Scott

Patinage artistique

1948


Barbara Ann Scott vêtue d'un excentrique costume de patinage

Barbara Ann Scott vêtue d'un excentrique costume de patinage

Date
1948
Collection
Panthéon des sports canadiens

la première reine canadienne de la glace est couronnée

Le rêve de Barbara Ann Scott s’est réalisé aujourd’hui à St. Moritz. Les patins scintillants de la ravissante jeune blonde de 19 ans, originaire d’Ottawa, l’ont amené au titre olympique féminin en patinage artistique, le but qu'elle avait avoué vouloir atteindre plus que tout au monde. Barbara Ann a surpassé toutes ses compétitrices en figures imposées et a été « superbe » en patinage libre. « Canada’s First Olympic Ice Queen », Toronto Daily Star, 6 février 1948, première page.

Barbara Ann a dominé l’événement des figures imposées, lequel à l’époque comptait pour 60 pour cent de son résultat, mais lorsqu’elle est arrivée à la patinoire où elle devait donner sa performance en patinage libre, elle s’est aperçue que la patinoire avait été ravagée par une température trop basse et des matches de hockey. Les compétitions de patinage en Europe étaient toujours tenues sur la glace plus endommagée des patinoires extérieures. Ces conditions avaient toujours représenté des défis pour les patineurs nord-américains qui étaient habitués aux patinoires intérieures. Avant la compétition, Barbara Ann et son entraîneur Sheldon Galbraith ont exploré chaque pouce de la glace, prenant note de toutes les imperfections et planifiant de façon stratégique les sauts de la patineuse aux meilleurs endroits. Scott a une fois de plus occupé la « malchanceuse 13e place », tel qu’elle l’avait fait lors de sa première victoire des Championnats du monde, un an plus tôt. Évitant la glace abîmée qui avait pris d'autres compétiteurs par surprise, elle a offert une remarquable performance, impressionné les juges et remporté la première médaille d’or olympique en patinage artistique du Canada. Barbara est ensuite aller défendre son titre aux Championnats du monde de Davos, en Suisse. Ses victoires ont mis fin au monopole européen dans le patinage artistique.

Les exploits inégalés de Scott ont été célébrés d’un coin à l’autre du Canada. À son retour, elle a été accueillie par une foule de 70 000 personnes sur la place de la confédération à Ottawa et une Buick décapotable lui a été offerte, cette fois peinturée de sa teinte de bleu préférée. La reine des lames a accepté. Elle a abandonné sa couronne d’amateur et est entrée dans les rangs professionnels.

LES JUGES SONT UNANIMES : BARBARA ANN REMPORTE À NOUVEAU LE TROPHÉE LOU-MARSH MEMORIAL Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1944 - 1948
Championne nationale senior en simple féminin
1945 - 1948
Championne nord-américaine en simple féminin
1945, 1947, 1948
Prix commémoratif Lou Marsh
1946, 1947, 1948
Trophée Bobbie Rosenfeld
1947 - 1948
Championne du monde en simple féminin
1948
Jeux olympique de St-Moritz, médaille d’or en simple féminin
1949 - 1954
Artiste professionnelle de spectacle sur glace