L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Cliff Lumsdon

Marathon de natation

1949


Photographie du nageur Cliff Lumsdon

Photographie du nageur Cliff Lumsdon

Date
1949
Collection
Panthéon des sports canadiens

Ils tombent comme des mouches…

Le 2 septembre 1949, à 11 h 27, avec trois minutes d’avance sur l’horaire, le maire de Toronto, Hiram E. McCallum a tiré le coup de pistolet. Quarante-cinq des meilleurs nageurs de marathon professionnel au monde ont sauté dans les eaux particulièrement froides du lac Ontario pour participer au Championnat du monde de marathon de natation lors d’une rude compétition de 24 km. Ils couraient aussi pour une part de la bourse en argent totalisant 12 000 dollars offerts par l’organisation en charge de l’événement, l’Exposition nationale canadienne.

Le quarante-sixième homme, assis sur le quai, a trempé ses orteils dans l'eau glacée et a décidé de laisser les autres partir sans lui!

Il ne restait que 23 nageurs après 4,83 km et à 13 h, ce nombre avait été réduit à 19 en raison des eaux glacées. Les officiers ont affiché une température de 16 C°, mais le test effectué par les compétiteurs indiquait 12 C°. Une brise froide a empiré les choses considérablement.

Éventuellement, seulement trois personnes allaient finir la course. Au reste du peloton, le jeune Cliff Lumsdon a dû sembler venir d’une autre planète. Le jeune homme originaire du nouveau Toronto et âgé de 18 ans a pris la tête à la marque du demi-mile et l’a maintenu jusqu’à la fin. Juste avant 20 h ce soir-là, après un épuisant 7 heures 54 minutes et 55 secondes, Lumsdon a été capable de regagner la chaleur et le confort de la terre ferme, avec une avance de 0,80 km sur le champion du monde de 1947, Ben Gazel, qui ne s'est pas classé, mais vantait ses victorieux compétiteurs. Dans un sport qui gratifie souvent l’expérience, Gazel âgé de 38 ans et originaire de Toronto, et Bill Sadlo âgé de 49 ans de New York, le seul autre nageur à avoir terminé la course, ont été battu par l'endurance d'un adolescent assez jeune pour être leur fils.

Cliff Lumsdon allait prouver son talent en remportant le Championnat du monde en marathon de natation quatre fois de plus dans les six prochaines années, devenant en quelque sorte une dynastie d'un homme en marathon de natation. Lumsdon, qui a commencé à nager à l'âge de six ans en tant que membre du club de natation de Lakeshore sous la tutelle de l'entraîneur innovant Gus Ryder, est devenu renommé pour ses talents de mentor, ami et compagnon d’entraînement assidu d’une autre jeune et talentueuse nageuse. Lui et sa protégée, Marylin Bell, la gagnante du prix commémoratif Lou Marsh en 1954, ont nagé la rivière Credit pendant des heures innombrables.

Malgré sa popularité, Lumsdon est resté fort modeste et était reconnu pour un caractère encore plus remarquable que ses talents de nageur.

Lumsdon reçoit les éloges du premier ministre et met la main sur le trophée Lou-Marsh Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1949
Marathon de natation à l’Exposition nationale canadienne (CNE), première place
1949
Prix commémoratif Lou Marsh
1950
Marathon de natation à l’Exposition nationale canadienne (CNE), première place
1952
Marathon de natation à l’Exposition nationale canadienne (CNE), première place
1953
Marathon de natation à l’Exposition nationale canadienne (CNE), première place
1955
Marathon de natation à l’Exposition nationale canadienne (CNE), première place
1956
Marathon autour de l’île à Atlantic City, première place
1959
Marathon autour de l’île à Atlantic City, première place