L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Bob Pearce

Aviron

1938


Photographie du rameur Bob Pearce

Photographie du rameur Bob Pearce

Date
Les années 1930
Collection
Panthéon des sports canadiens

Diamond Sculls à Henley

« J'ai remporté le Diamond Sculls à Henley et deux titres olympiques, mais mon voeu le plus cher était d’un jour être considéré digne d'avoir mon nom gravé sur le trophée commémoratif Lou Marsh. Lou était un de mes bons amis et ça me manque de ne plus le voir sur la rive. Avoir mon nom sur la colonne de Lou, c'est un véritable honneur. » Bobby Pearce, Toronto Daily Star, 30 décembre 1938, p. 8

Le 25 septembre 1936, des invités de marque de tous les domaines sportifs s’étaient rassemblés dans la bibliothèque du Toronto Star pour l’annonce de la création du prix commémoratif Lou Marsh. Bobby Pearce était présent pour rendre hommage à son ami décédé. Ce n’est pas surprenant que Lou et Bobby Pearce aient été très bons amis. Les deux hommes étaient considérés comme des « fous » de l’eau et bien entendu, Lou admirait les grands sportifs de la trempe de Pearce.

En effet, à partir du moment où le puissant rameur de couple a immigré au Canada, après avoir fait partie de l’équipe de son Australie natale aux Jeux de l’Empire britannique à Hamilton en 1930, il est devenu un atout pour le Canada et un cadeau tombé du ciel pour tous les rédacteurs sportifs de l’époque.

En 1931, il a remporté le titre du Diamond Sculls, la plus ancienne compétition athlétique au monde tenue depuis 1832 dans la ville de Henley-on-Thames en Angleterre. Pearce a facilement défendu son titre olympique de 1928 à l’épreuve en skiff aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1932, puis il a rejoint les rangs professionnels. En 1933, il a gagné le Championnat du monde en aviron de couple à Toronto, lors d'une course de 4,83 km contre Ted Phelps de la Grande-Bretagne. La commission de contrôle d’aviron (Sculling Control Board) d’Angleterre a déclaré qu’il s’agissait d’une erreur et a prononcé la course officieuse. Sans peur, Bobby a affronté tous les participants de 1934, battant l’Américain Bill Miller, médaillé d’argent à Los Angeles en 1932. Pearce, le Champion du monde invaincu aurait à attendre quatre années de plus avant de disputer le titre à nouveau devant une foule de chez lui à l’Exposition canadienne nationale (CNE), sur le rivage de Toronto.

En 1938, à l’âge de 32 ans, Pearce demeurait un homme incroyablement robuste. On pouvait le voir à l’occasion briser la glace pour amener son aviron dans l’eau, il a donné à un reporteur grelotant et des partisans d’aviron leur première chance d’observer l’Australien bien bâti ce printemps-là. Au club d'aviron de Leander, sur la baie venteuse et pluvieuse de Hamilton en avril, Pearce est entré dans les eaux glacées, vêtu seulement d'un maillot de bain et a affronté des îlots blancs lors d’un essaie chronométré en solitaire de 4,83 km, des conditions presque inhumaines qui auraient fait échouer une tentative par n'importe quel autre mortel.

Cela résume assez bien la fin de sa carrière professionnelle, qu’il a terminée invaincu. Cette fois, 15 000 partisans grelottants, mais enthousiastes observaient Bobby Pearce, à l’ENC, remporter son troisième Championnat du monde d'aviron. C’est lors d’une soirée fraîche de septembre, aux vents rigoureux et aux eaux tumultueuses le long de la rive du lac Ontario, que Pearce a battu par huit mesures et avec détermination, le jeune Evans Paddon d’Australie, même après qu’il ait visiblement ralenti ses battements dans le dernier kilomètre de la course de 4,83 km.

Pearce a reçu cet hommage qu'il désirait tant et le trophée arborant le nom de son ami. En 1938 plusieurs déclaraient que Bobby Pearce était le meilleur rameur de tous les temps et sans aucun doute le meilleur de la dernière décennie.

BOBBY PEARCE SE VOIT DÉCERNER LE TROPHÉE LOU-MARSH MEMORIAL Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1928
Jeux olympiques d’Amsterdam, médaille d’or dans la discipline de rameur en couple (compétiteur pour l’Australie)
1930
Jeux de l’Empire britannique, médaille d’or dans la discipline de rameur en couple (compétiteur pour l’Australie)
1931
Titre du « Diamond Sculls », Henley-on-Thames
1932
Jeux olympiques de Los Angeles, médaille d’or dans la discipline de rameur en couple (compétiteur pour l’Australie)
1933 - 1948
Champion du monde en simple
1938
Prix commémoratif Lou Marsh