L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Elaine Tanner

Natation

1966


Photographie d'Élaine Tanner dans l’eau

Photographie d'Élaine Tanner dans l’eau

Date
Les années 1960
Collection
Panthéon des sports canadiens

« La super souris »

« Elaine Tanner, l’étudiante de 15 ans de Vancouver, qui est arrivée ici sous le pseudonyme de “Mighty Mouse” part après avoir remporté à bon droit, le titre de “torpille dorée”. » Dunnell, Milt. « 7-Medal Elaine – She’s Our Best Ever! », Toronto Star, 13 août 1966, première page.

Juste avant de partir pour Kingston, en Jamaïque, afin de participer aux Jeux du Commonwealth, un reporteur a demandé à Elaine Tanner ce qu’elle allait ramener, elle a timidement répondu « un bronzage »!

Le soleil jamaïcain a en effet brillé sur Elaine Tanner et elle a ramené beaucoup plus qu'un bronzage. La nageuse polyvalente a, à elle seule, égalé le nombre de médailles d’or de tous les athlètes des Jeux du Commonwealth de 1962, en Australie. Lorsque les Jeux se sont terminés, elle avait remporté quatre médailles d’or et trois médailles d’argent et établi deux records mondiaux lors de l’épreuve en nage papillon de 200 m et du quatre nages individuel de 440 verges. Il s’agissait de la plus grande récolte de médailles par une nageuse dans les 36 ans d’histoire des Jeux.

Tanner a aussi pris part à un autre moment historique. Après avoir gagné l’or aux quatre nages relais 4 x 110, elle était fière d'être debout, accompagnée de ses coéquipières et de regarder le drapeau national du Canada, la feuille d'érable, se lever pour la toute première fois lors de Jeux internationaux.

Bien qu’Elaine ait capturé le coeur des Canadiens avec sa participation superlative aux Jeux du Commonwealth, nos voisins du Sud la connaissaient déjà!

Elaine avait créé une certaine confusion moins de quatre mois auparavant lorsqu’elle avait pénétré les championnats nationaux américains de natation intérieure à Bartlesville, en Oklahoma, en tant que nageuse pratiquement inconnue. Ni Elaine, ni son cher entraîneur Howard Firby n’avaient reçu de financement, alors l’entraîneur n’avait pas pu être du voyage. Déterminée à y aller, elle s’y était rendue accompagnée seulement de sa mère, qui était là pour l’encourager. Elle a vite fait de confondre les nageuses américaines, les spectateurs et la presse en établissant deux records mondiaux, lesquels ont été récompensés par des médailles d’or, elle a aussi ramené chez elle une médaille de bronze. Elle pouvait les entendre parler : « Qui est-elle? D’où vient-elle? » Même Jim McKay, l’annonceur respecté du programme Wide World of Sports sur le réseau ABC a poursuivit la surprenante jeune héroïne des championnats pour avoir une entrevue.

Pesant 96 lb et mesurant moins que 1,52 m, la taille d'Elaine était loin de représenter sa stature. Grâce à ses prouesses dans la piscine, elle a montré pourquoi « super » précédait « souris »!

« Ça alors ! Moi ? Gagner le trophée que le « Rocket » Richard et d’autres illustres athlètes ont gagné. » Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1966
Jeux du Commonwealth, médailles d’or au 110 verges, 220 verges, papillon, 440 verges, à l’épreuve du quatre nages individuelles, au 440 verges et au relais quatre nages
1966
Prix commémoratif Lou Marsh
1966
Prix Bobbie Rosenfeld
1967
Jeux panaméricains, médaille d’or au 100 m et 200 m en nage sur le dos
1968
Jeux olympiques de Mexico, médaille d’argent au 100 m et au 200 m en nage sur le dos
1968
Jeux olympiques de Mexico, médaille de bronze au 400 m en relais libre