L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Nancy Greene

Ski alpin

1967


Photo en couleur de Nancy Greene qui tient le trophée remporté lors des championnats de la Coupe du monde en ski

Photo en couleur de Nancy Greene qui tient le trophée remporté lors des championnats de la Coupe du monde en ski

Date
1967
Collection
Panthéon des sports canadiens

00:07 – Le numéro préféré de Nancy Greene!

L’événement de slalom, Wild West de Jackson Hole, au Wyoming, le 26 mars 1967
Il s’agit de la course finale de la nouvelle Coupe du monde de ski alpin, une formidable compétition se déroulant tout l’hiver et qui enregistre les trois meilleurs temps d’un skieur dans chacune des trois disciplines : le slalom, le slalom géant et la descente.

La fédération internationale de ski n’aurait pas pu demander une épreuve plus spectaculaire. Après neuf arrêts dans cinq pays européens et aux États-Unis, le temps de la dernière course est arrivé, la première championne sera couronnée aujourd’hui suivant les résultats du slalom.

Deux jeunes Françaises, Marielle Goitschel et Annie Famose, détiennent respectivement la première et la deuxième place, dans la course au classement général, mais Nancy Greene accomplit l’impossible. Elle a préservé la plus mince des chances en gagnant le slalom géant à Vail, au Colorado, une semaine plus tôt, et les deux courses de grand slalom ici, à Jackson Hole. Ces courses étaient des compétitions qu’elle devait à tout prix remporter pour empêcher les Françaises d’amasser assez de points pour décrocher le titre. Si Nancy réussit maintenant à décrocher une victoire dans la discipline technique et à haut risque du slalom, qui combine les temps de deux descentes sur différentes pistes, elle remportera le titre. La deuxième place n’est pas une option, peu importe la qualification des Françaises.

Nancy Greene est deuxième par quatre centièmes de seconde après la première course. Elle a connu des difficultés lors de récents événements de slalom et debout devant la porte pour sa dernière course, elle entend l'annonceur au bas de la piste déclarer « Elle doit gagné cette course, c'est la course la plus importante de sa carrière! » Nancy regagne son calme et remporte la deuxième course finissant avec un temps combiné de 90 : 67. Juste derrière elle, Miss Goitschel finit deuxième dans cette course, finissant la journée avec un temps de 90 : 74. Nancy Green remporte le Championnat de la Coupe du monde par sept centièmes de seconde!

Poussée par son incontrôlable désir de se rendre au sommet, Nancy est arrivée en Europe au meilleur de sa forme. Une fin décevante lors des Championnats du monde de 1966 à Portillo, au Chile, l’avait poussé à entreprendre le plus féroce entraînement sur terre ferme jamais vue hors saison. Elle est revenue en force en 1967, réclamant quatre victoires à peine après avoir passé la porte en Allemagne et en Suisse. Elle détenait le meilleur pointage au classement général. Il n'y avait qu'un problème, l'équipe avait des engagements mi-saison au Canada. Elle allait manquer trois courses avant de rejoindre la compétition pour sa finale nord-américaine. Pendant ce temps, les deux Françaises avaient pris la tête.

Nancy Greene a surmonté un remarquable handicape afin de devenir la première Canadienne à dominer le ski international.

Une nouvelle vie, mais toujours la même Nancy Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1959-1968
Membre de l'équipe nationale de ski, 17 Titres de championnats canadiens de ski, trois titres de championnats américains de ski
1967
Titre de la Coupe du monde
1967
Prix commémoratif Lou Marsh
1968
Jeux olympiques de Grenoble, médaille d’or au slalom géant et médaille d’argent au slalom
1968
Titre de la Coupe du monde
1968
Prix commémoratif Lou Marsh
1999
Nommée athlète féminine canadienne du siècle par la Presse canadienne