L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Bobby Orr

Hockey

1970


Photographie du but gagnant de la Coupe Stanley en 1970

Photographie du but gagnant de la Coupe Stanley en 1970

Date
Le 10 mai 1970
Collection
Fred Keenan/Temple de la renommée du hockey

Voler haut

Pour les innombrables partisans qui croient déjà qu’il peut sauter par-dessus des grattes-ciel en une enjambée, c’est un moment magique! Quarante secondes en prolongation, dite mort subite, Bobby Orr fait un impressionnant lancer levé avec un peu de présentation et de l'aide offert par le bâton du défenseur, mais pas avant qu’il ne réussisse à attraper une passe parfaite de Derek Sanderson et l’envoie derrière le gardien de but de St-Louis, Glenn Hall, pour donner la première victoire de la Coupe Stanley en 29 ans aux Bruins de Boston.

Il n’a que 22 ans et ce n’est que la fin de sa quatrième saison avec la LNH pourtant, il a déjà redéfini le jeu du hockey, avec une nouvelle description de l’emploi pour tout défenseur intéressé au poste. Le but en prolongation qui termine les quatre parties consécutives contre les Blues est un exemple parfait. Avec les Bruins près du filet de St-Louis, Orr bloque une passe dégagée et la donne à Sanderson en chargeant tout droit vers le filet et en déjouant le défenseur juste à temps pour rattraper la rondelle de Sanderson et la mettre dans le filet. Combien de défenseurs aurait l’audace de jouer de façon si agressive, s'élançant dans la bouche de l'adversaire, laissant une aile grande ouverte, lors d’une prolongation pendant les finales de la Coupe Stanley, ni plus ni moins? C’est du Bobby Orr tout craché. Ses talents à l’offensive sont géniaux et il est suffisamment rapide pour récupérer son poste de défenseur s’il se fait prendre. Il a inventé la traversée de la patinoire d’un bout à l’autre et est devenu le premier défenseur jouant à l’offensive au hockey.

Le but à la volée de Bobby Orr a couronné une année qu’un jury d’experts de Hockey News, en 1999, a déclaré la performance en saison régulière la plus importante de l’histoire de la LNH parce que Bobby Orr a changé le jeu et le rôle de défenseur. La saison extraordinaire qu'il a eue en 1969-1970, a été inoubliable, il est devenu le premier et seul défenseur à mener la LNH en tant que marqueur avec 33 buts et 87 passes décisives pour 120 points, dépassant le deuxième marqueur par 21 points, son coéquipier Phil Esposito.

Voici ce que le magasine Sports Illustrated avait à dire après avoir élu Bobby Orr, Sportif de l'année en 1970, probablement l’un des plus prestigieux prix globaux reliés aux sports :

Aux étudiants de Bobby Orr, le spectaculaire est devenu une routine et la routine est devenue inacceptable. L’une des plus importantes tâches du défenseur est de sortir la rondelle de sa zone et de l’amener à l’autre bout de la patinoire, et certains joueurs accomplissent ceci avec toute la grâce et la facilité d’un homme affamé mangeant un kiwi à travers d’une porte-écran. Orr le fait régulièrement. Olsen, Jack. « Sportsman of the Year Bobby Orr » Sports Illustrated, 21 décembre 1970, p. 39.

Admettons-le une fois pour toutes, par acclamation, Bobby Orr est le meilleur joueur à porter une paire de patins. Pas le meilleur défenseur, le meilleur joueur à n'importe quelle extrémité de la glace. Olsen, Jack. (le 21 décembre 1970) Sportsman of the Year Bobby Orr. Sports Illustrated, p. 36.

L’objectif ultime d’Orr : passer l’épreuve du temps Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1968-1969
Établit un record de buts pour un défenseur
1968-1975
Trophée Norris
1969-1970
Mène la LNH avec le plus grand nombre de passes décisives et de points et remporte les trophées Art Ross, Conn Smythe, James Norris, et Hart, en plus de la Coupe Stanley
1969-1975
Six saisons consécutives de 100 points
1970
Prix commémoratif Lou Marsh
1972
Coupe Stanley avec les Bruins de Boston
1976
Joueur par excellence de Coupe Canada