L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Caroline Brunet

Kayakisme

1999


Photo de Caroline Brunet gagnant une course

Photo de Caroline Brunet gagnant une course

Date
Le 29 août 1999
Collection
La Presse canadienne/Felice Calagro

Pour l’amour du sport!

La kayakiste de sprint Caroline Brunet est devenue légèrement avide en 1999! Elle est allée chercher l’or dans chaque discipline individuelle lors du Championnat du monde de sprint en canoë à Milan en Italie, avec des victoires aux épreuves du 200, 500 et 1 000 m. Elle et sa partenaire Karen Furneaux ont manqué l’or par un infime deux dixièmes de seconde lors du 2 500 m en K-2, se contentant de l'argent.

Tôt pendant la saison, elle a remporté la même série de médailles d'or dans les quatre compétitions lors des régates élites internationales de Duisburg en Allemagne, classées troisième en importance derrière les Olympiques et le Championnat du monde.

À 30 ans, elle est au pinacle de son sport et elle ne prend aucune chance avec sa compétition, actuellement, elle ne prend aucune chance avec sa préparation non plus. Le sprint en kayak demande de la puissance, une forme extraordinaire et une technique précise. Elle a crédité l’entraîneur danois, Christian Frederiksen, un ancien canoéiste champion du monde, de l’avoir aidé à devenir l'une des pagayeuses les plus efficaces au monde. Il a s’agit d’une poursuite implacable pour aller plus vite. Traduction : atteindre une supériorité technique sur l’eau tout en maintenant un programme physique et aérobique exténuant afin de construire “l’engin” qui te conduira à l’avant du peloton. Une soirée à regarder des films pour Caroline signifie observer des heures et des heures de vidéo pour chercher de minuscules nuances qui permettront de créer le battement parfait.

La récompense pour Caroline est simple. À l’approche de n’importe qu’elle ligne de départ, elle est renforcée par la conviction que personne ne pourrait possiblement s’entraîner plus fort qu’elle. Ce n'est pas de l'arrogance, mais plutôt l'assurance que le travail a été fait.

Oui, Caroline Brunet est une compétitrice féroce. Elle se rappelle avoir leurré ses frères plus âgés dans des courses alors qu'elle avait sept ou huit ans. À l'école, elle défiait ses professeurs à des courses à pied de 100 et 200 mètres. Faites attention!

Puis à 12 ans, elle a remporté sa première compétition de kayak sur le lac Beauport, le lac où elle a grandi, au Québec. Elle n’oubliera jamais cette victoire et l’extraordinaire sensation associée à sa réussite. Elle l’a réalisé à ce moment, elle avait trouvé son sport. Caroline Brunet ne court pas pour la popularité ou les prix. Elle est entièrement motivée par la passion de gagner pour atteindre le meilleure d’elle-même.

Après sa victoire au Championnat du monde de Milan, le Toronto Star a publié son histoire en utilisant une mise en page particulière qui portait à réflexion. Entre crochets directement sous le grand titre on pouvait lire : La pagaie plaquée d’or de Brunet.
et juste à côté de l’article se trouvait une photo de Tiger Woods portant la légende Tiger Woods devient le premier golfeur à dépasser le plateau des 4 $ millions (U.S.) en revenus perçus en une année. « Brunet’s Paddle Plated with Gold », Toronto Star, 30 août 1999, p. E1.
Les analogies que partagent les athlètes qui dominent leurs sports au niveau mondial, en partant de leur éthique de travail à leur compétitivité, sont nombreuses. Mais alors que l'une pige dans un compte en banque personnel pour financer les frais de subsistance et d’entraînement d’un sport amateur relativement inconnu, l’autre gagne le gros lot dans un sport professionnel à haute visibilité qui commande des dizaines de millions juste en endossements. Malgré la compensation spectaculaire, personne n’oserait questionner l'amour du jeu de Tiger, pourtant d’une certaine façon, l’engagement, la passion et l’amour pur et indéniable de Caroline pour son sport semblent encore plus spéciaux. Chapeau à une merveilleuse athlète!

Brunet au sommet Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1993
Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse, médaille de bronze au K-1 500 m
1994
Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse, médaille de bronze au K-1 200 m et K-4 200 m
1995
Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse, médaille d'or au K-4 200 m, médaille d’argent au K-1 200 m et K-1 500 m
1996
Jeux olympiques d’été d’Atlanta, médaille d’argent au K-1 500 m
1997
Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse, médaille d’or au K-1 200 m, K-1 500 m et K-1 1 000 m
1997
Établi record du monde de 3:53.874 au K-1 1 000 m féminin
1999
Prix commémoratif Lou Marsh
1999
Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse, médaille d’or au K-1 200 m, K-1 500 m, K-1 1 000 m, médaille d’argent au K-2 500 m
1999,2000
Prix Velma Springstead
2000
Jeux olympiques d’été de Sydney, médaille d’argent au K-1 500 m
2002
Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse, médaille d’argent au K-1 200 m et K-1 500 m
2003
Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse, médaille d'or au K-1 200 m, médaille d’argent au K-1 500 m, médaille de bronze au K-2 1 000 m
2004
Jeux olympiques d’été d’Athènes, médaille de bronze au K-1 500 m