L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Jacques Villeneuve

Course auto

1995


Photo de Jacques Villeneuve

Photo de Jacques Villeneuve

Date
11 décembre 2008
Collection
Panthéon des sports canadiens

L'Indy 500 505!

L’Indy 500 de 1995 est une course que Jacques Villeneuve n’oubliera jamais.

Reconnu comme « La course la plus spectaculaire » il s’agit d’un véritable test d’endurance pour l’homme et la machine puisque l’événement couvre 805 km sur 200 tours à la piste rectangulaire ovale de 4 km, située au Indianapolis Motor Speedway. Avec environ 400 000 places assises et un auditoire estimé à plus d’un demi-million, l’atmosphère est électrique.

Le coureur est arrivé prêt à gagner lors de sa deuxième année à l'IndyCar en 1995. Il avait terminé deuxième en 1994, remportant le titre de « recrue de l'année », le même qu'il a remporté pour avoir fini l'année en sixième place au classement général lors de la série IndyCar de 16 courses.

Une erreur commise par l’équipe au début de la course semble avoir éliminé toute chance pour 1995. Villeneuve ignorant qu’il était en tête après que son équipe ait omis d’identifier que les deux meneurs s’étaient soudainement rendus au puits de ravitaillement juste avant un drapeau de neutralisation, a dépassé la voiture de sécurité en deux occasions, pensant qu’elle essayait de rattraper le meneur. L’incident l’a fait écoper de deux tours de pénalité qui l'ont placé à l'arrière du peloton.

Jacques Villeneuve s’est vite débarrassé de son abattement et s'est concentré sur une agressive mission de sauvetage. Toujours dans la course avec environ 643 km à faire, tout était possible. Conduisant avec agilité, Villeneuve était brillant dans sa façon de faire durer le carburant avec des réservoirs pleins et d’accélérer pendant les derniers tours avant son puits. Au 116e tour, il était de retour sur le tour des meneurs. Cependant, la consommation stratégique de carburant signifiait passer plus de tours que les autres coureurs sur la piste entre les puits. La situation est devenue critique lorsque des pneus expérimentaux plus mous et usés à la corde ont offert à Villeneuve une vue directe et contrariante de la zone intérieure au moment où sa voiture a dérapé. Il n'a pensé qu'à une chose, éviter le mur. Il a redressé la voiture de façon miraculeuse et a continué sans perdre de temps. Des accidents et des bris mécaniques ont éliminé presque la moitié des voitures pendant que Jacque regagnait la deuxième place derrière le conducteur canadien, Scott Goodyear, qui semblait imbattable. Devant un drapeau de neutralisation du 185e au 190e tour, Villeneuve est resté derrière Goodyear pour signaler son intention de se battre jusqu’à la fin.

Est-ce que Villeneuve a déconcerté Goodyear? Avec dix tours à faire, Goodyear a mal calculé le dernier départ et dépassé la voiture de sécurité avant qu’elle se retire au puits, ce qui a engendré le même drapeau noir et la même coûteuse pénalité infligée à Villeneuve. Cette erreur a permis à Jacques Villeneuve d’atteindre le drapeau en damier, remportant l’Indianapolis 500 à sa deuxième tentative. Après deux tours de pénalité, il a dû conduire 812 km pour le faire! Il a continué sur sa lancée et remporté la série IndyCar 1995 avec quatre victoires.

Certains des plus grands noms de la course passent leurs vies à poursuivre une victoire à l'Indy 500. Pour Jacques Villeneuve, âgé de 24 ans, il s’agissait du dernier grand bond vers son plus grand rêve de courir en Formule 1. Cette surprenante réussite allait le lui permettre.

VILLENEUVE FAIT UN ARRÊT POUR RECEVOIR LE TROPHEE LOU-MARSH MEMORIAL Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1992
Série Formule 1 japonaise, 2e place
1994
Indianapolis 500, recrue de l’année
1994
CART, recrue de l’année
1995
Gagnant de l’Indianapolis 500
1995
Champion de la série CART
1995,1997
Prix commémoratif Lou Marsh
1995,1997
Prix Lionel Conacher
1996
Série Formule 1, 2e place
1996
Trophée Lorenzo Bandini, personnalité par excellence du monde de la course automobile
1997
Champion de série Formule 1
1997
Trophée commémoratif Hawthorn, meilleur conducteur de Formule 1 de l'Angleterre ou du Commonwealth
1998
Nommée compagnon de l'Ordre national du Québec
2008
Les 24 heures du Mans, 2e place