L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Theo Dubois

Natation

1941


Photo de Théo Dubois assis sur son bateau

Photo de Théo Dubois assis sur son bateau

Date
1939
Collection
J. Wintrup

Le premier rameur de couple au Canada!

Le chemin qui mène au succès est long, surtout dans le cas de Theo Dubois, qui a fidèlement porté son aviron sur son dos et fait de l’auto-stop pour l'allez retour de 4 500 kilomètres de Winnipeg au Manitoba, à Minneapolis au Minnesota, puis jusqu’à St. Catherines en Ontario, devenant ainsi le meilleur rameur de couple du continent!

Aviron de couple, la United States National Association of Amateur Oarsmen (NAAO)
Minneapolis, le 19 juillet 1941 – Theo Dubois donne à 20 800 partisans d’aviron qui regardent leur première régate sur la sinueuse rivière Mississippi, leur plus grande surprise lors de l’événement de deux jours. Se rappelant avec amertume avoir fini deuxième en deux occasions lors des championnats canadien et américain en 1940, Theo se distance rapidement de Joe Angyal, originaire de Brooklyn, New York. Mais Angyal accélère sa cadence et le rattrape alors qu’il reste 50 verges dans la course de deux kilomètres. Intimidant à 1,95 m et utilisant son physique de 195 livres, Theo réussit à se dégager d’une longueur et demie pour remporter la victoire.

Aviron de couple, la Canadian Association of Amateur Oarsman (CAAO)
Royal Henley, St. Catharines, Ontario, le 26 juillet 1941 – Andy Lytle, un marginal éditeur sportif du Toronto Daily Star, écrit un article sur la victoire de Theo Dubois à Henley, soulignant la rivalité de longue date entre l’Est et l’Ouest… Theo Dubois qui s’est surpassé pour vaincre Joe Angyal, un pompier en visite de New York, au Championnat se demande probablement où se trouve l’appréciation dans la foule de Henley après un tel accomplissement. Lorsqu'il s'est approché du podium pour récolter sa médaille, on pouvait à peine entendre une vague d'applaudissements. Il était l’envahisseur solitaire de l’Ouest, un grand W, désignant Winnipeg, inscrit sur son chandail. Cela faisait quatre ans qu'il travaillait pour remporter ce titre canadien. Il a traversé les canaux et l’a finalement décroché, devenant le premier rameur du Dominion. Après son triomphe, après la sueur, le travail ardu et avoir dépensé beaucoup de ses économies à réaliser son rêve, tout ce qu’il récolte de gradins à moitié remplis est une indifférence froide, quelques applaudissements et une médaille valant, peut-être, trois dollars!

Le costaud Theo Dubois utilise un aviron pour la première fois au Club d’aviron de Winnipeg en 1926, à l’âge de 14 ans. C’est là qu’il continue de pratiquer ce sport et à l’entraîner jusqu’à l’âge de 90 ans!

Il conduit une voiture pour la première fois en 1940, partant au volant d’un modèle A de Ford, que lui avait prêté son entraîneur, afin de participer à des championnats seniors d’aviron de couple aux États-Unis et au Canada. Theo subit deux échecs lors de courses d’aviron palpitantes et endiablées contre le légendaire champion de couple, Joe Burk de Pennsylvanie. Theo retourne chez lui pour s’entraîner plus fervemment que jamais, mais détruit le modèle A et sa coque de bois sur le chemin du retour. Il s'en tire par miracle sain et sauf. Son entraîneur se contente de lui demander « Comment se sont passées les courses? » Il a bien sûr dû faire de l’auto-stop pour se rendre aux compétitions de 1941!

Theo Dubois, deux fois couronné champion d’aviron, gagne le trophée Lou-Marsh Memorial Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1934 - 1939
Champion du nord-ouest en simple
1939
Champion amateur d’aviron au Canada, remporte l'épreuve en couple;Championnats amateurs d’aviron aux É.-U., deuxième place en
1940
Championnats amateurs d’aviron aux É.-U., deuxième place en simple; Champion amateur d’aviron au Canada, deuxième place en simple
1941
Championnats amateurs d’aviron aux É.-U., première place en simple; Champion amateur d’aviron au Canada, première place en simple
1941
Prix commémoratif Lou Marsh