L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Kurt Browning

Patinage artistique

1990


Photographie du patineur artistique Kurt Browning

Photographie du patineur artistique Kurt Browning

Date
1990
Collection
Panthéon des sports canadiens

Sans quadruple à Halifax

Aucun Canadien ne l'avait fait avant. Non, nous ne parlons pas de la quadruple boucle piquée. Kurt Browning était déjà le vainqueur de la « bataille des quadruples », remportée deux années auparavant aux Championnats du monde de patinage artistique à Budapest, en Hongrie. C’est à ce moment qu’il avait volé l’attention donnée au médaillé d’or de cette année-là, Brian Boitano qui avait annoncé que le quadruple ferait partie de son programme libre. Un problème, Kurt Browning patinait avant Boitano et il l’a parfaitement réussi! Quatre tours dans les airs qui se sont déroulés si rapidement que la plupart des gens ne peuvent pas distinguer s'il s'agit de trois ou plus, et puis un atterrissage requit sur une lame, rien de moins; même les juges difficiles et axés sur la technique à l’Union internationale de patinage ont dû le regarder sur vidéo avant d'y donner leurs accords. Le premier dans une compétition, la nouvelle a fait les grands titres partout dans le monde. Cela a aussi fait bondir le nouveau venu à la position de sixième au classement général et troisième au programme libre. Par ailleurs, Boitano a tenté sa chance, mais a atterri sur deux pieds.

L’histoire a commencé une douce nuit chaude de mars en 1990 au Centre Metro de Halifax, en Nouvelle-Écosse, quand le jeune homme qui a grandi dans la petite ville de Caroline, au pied d’une colline en Alberta, a tiré de leurs sièges une foule locale de Canadiens emballés. Kurt Browning affrontait un jeune Russe plein de talent du nom de Victor Petenko aux Championnats du monde de patinage artistique, recourant au style insubmersible qui le distingue si bien.

Pour Toller Cranston, le pionnier de patinage artistique qui était commentateur technique, la compétition était trop serrée pour se prononcer au milieu du programme de Kurt. C’est à ce moment que Kurt semble avoir changé de vitesse. Il s’est épanoui pendant la routine, ses sauts et son jeu de pied devenant plus dynamique vers la fin. Il a réussi sept atterrissages de triple, dont un difficile combiné triple Axel/boucle double. La foule a envoyé un signal évident qu’elle était témoin d’un moment extraordinaire. Les spectateurs criaient et sautaient pendant au moins une demi-minute avant la fin du programme. La décision était prise, Kurt venait de créer un moment historique.

Kurt Browning est devenu le seul athlète canadien masculin à détenir deux titres des Championnats du monde de patinage artistique, il l’a fait de façon consécutive en défendant son titre de 1989, de Paris. Il partage maintenant le record avec la « Reine des lames », Barbara Ann Scott, qui a réussi le même exploit en 1947 et 1948.

Ironiquement, il a gagné les deux titres du monde sans le « quadruple »! Il avait eu l’intention de le faire à Halifax, mais n’a réussi que des triples. Peut-être un merveilleux présage déguisé en erreur à l’époque, ce qui arrive si souvent avec ces quadruples, lui aura donné l’avantage sur Victor Petrenko. Kurt s’est plutôt fié à son jeu de pieds rapide, son habileté technique, artistique et son art de la mise en scène pour gagner les foules, et plus important encore les juges!

Browning gagne le trophée Lou Marsh Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1988
Premier patineur à exécuter une quadruple boucle piquée lors d’une compétition
1988
Jeux olympiques de Calgary, 8e place
1989, 1990, 1991, 1993
Championnats du monde de patinage artistique, médaille d’or
1990
Prix commémoratif Lou Marsh
1990,1991
Trophée Lionel Conacher
1992
Championnats du monde de patinage artistique, médaille d’argent