L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Barbara Ann Scott

Patinage artistique

1945


Photo en action de Barbara Ann Scott tourbillonant sur la glace

Photo en action de Barbara Ann Scott tourbillonant sur la glace

Date
1945
Collection
Panthéon des sports canadiens

Pratiquer, pratiquer et pratiquer encore

Elle s’est emparée de la foule avec son charme et sa grâce au moment où elle a mis les pieds sur la glace. Elle les a éblouis avec une confiance et un programme de patinage libre audacieux. Les spectateurs ont senti qu’ils venaient d'être témoins de la plus grande réussite de la jeune patineuse avant même que les juges n’annoncent les résultats. En effet, Barbara Ann Scott, la charmante jeune fille de 16 ans originaire d’Ottawa, venait de remporter les Championnats de patinage artistique nord-américains au Madison Square Garden à New York. Elle est devenue la plus jeune championne continentale depuis le début de la compétition internationale en 1923. Elle a battu des concurrents de renom, dont la championne nationale des États-Unis, Gretchen Merrill.

Pour Barbara Ann Scott, il ne s’agissait que d’une autre étape gratifiante dans un cheminement de patinage méticuleux sur lequel elle s’était embarquée à l’âge de sept ans. À neuf ans, le patinage occupe tellement de son temps qu’elle quitte l’école et reçoit des cours particuliers privés. En 1939, elle est prête à faire des compétitions de niveau national, saisissant le titre junior canadien au premier essai, devenant la première à détenir ce titre à l’âge de 11 ans. En 1941, elle se place sixième lors de son premier championnat nord-américain. Elle remporte son premier championnat senior canadien en 1944. Après sa victoire nord-américaine, Barbara Ann Scott, vise les Championnats européen et mondial avec détermination.

Le patinage international consiste en deux disciplines : les figures imposées et le style libre. Barbara Ann atteint l’excellence dans les deux grâce à son éthique de travail légendaire, passant sept, huit, même neuf heures par jour à la patinoire. Barbara Ann est passionnée par le côté technique du patinage. Elle aime parfaire ses figures imposées et en est récompensée par une avance impressionnante dans cette discipline. Alors que le patinage devient plus dynamique et acrobatique, l'Écossaise mince, agile et gracieuse semble posséder tout l’arsenal nécessaire pour conquérir le monde. Sous le regard attentif de sa mère et de son entraîneur Otto Gold, Barbara Ann entreprend un programme d'entraînement presque impensable et rajoute à sa charge pour se préparer sérieusement pour les Championnats du monde.

UNE PATINEUSE D’OTTAWA DEVIENT LA PREMIÈRE FEMME À REMPORTER LE TROPHÉE MARSH Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1944 - 1948
Championne nationale senior en simple féminin
1945 - 1948
Championne nord-américaine en simple féminin
1945, 1947, 1948
Prix commémoratif Lou Marsh
1946 - 1948
Trophée Bobbie Rosenfeld
1947 – 1948
Championne du monde en simple féminin
1948
Jeux olympique de St-Moritz, médaille d’or en simple féminin
1949 - 1954
Artiste professionnelle de spectacle sur glace