L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Graham Smith

Natation

1978


Photo de Graham Smith alors qu'il plonge dans la piscine lors des Jeux olympiques

Photo de Graham Smith alors qu'il plonge dans la piscine lors des Jeux olympiques

Date
1976
Collection
Panthéon des sports canadiens

Un août inoubliable!

Parlez-moi d’une plonge. Le célèbre nageur canadien Graham Smith avait quelque chose de particulier à l’esprit pour les Jeux du Commonwealth, tenus chez lui à Edmonton en Alberta, au mois d’août 1978. Un an après avoir fait équipe, Smith et son ambitieux entraîneur, Don Talbot, ont tranquillement mis sur pieds une stratégie consistant à gagner six médailles d’or, dans une piscine située à environ un kilomètre d’où il avait grandi, qui venait justement d’être nommée en l’honneur de son père récemment décédé, Donald F. Smith.

Avec six compétitions et quatre séries éliminatoires à faire, il allait plonger dans la piscine portant le nom de son père dix fois. La Reine Élizabeth, le Prince Andrew et le frère de Graham, George, un gagnant des Jeux du Commonwealth de 1970 à Edinburgh, en Écosse, présenteraient les médailles pour trois de ces compétitions. En tant que déléguée officielle de la course, la mère de Graham l’accueillerait dix fois pour lui attribuer son couloir. Ses sept frères et soeurs, parmi lesquels se trouvaient des nageurs de classe mondiale, allaient l'encourager des tribunes.

Graham a adopté une attitude semblable au Zen, un comportement froid et une préparation méticuleuse à l’approche des Jeux. Avec l’esprit de son père et la présence de sa famille pesant lourd dans la salle, il devait se concentrer sur ce qu’il avait à faire.

Une par une, il a commencé à récolter ses médailles d’or. Avec le 100 m et 200 m brasse, le 200 m et 400 m quatre nages individuel et le relais style libre de 4 x 100 m complétés avec succès, l’historique sixième médaille d’or allait revenir au gagnant du relais quatre nages 4 x 100, la dernière épreuve de natation des Jeux. L’installation Donald F. Smith s’est remplie d’applaudissements lorsque Graham Smith a atteint la victoire avec son équipe et remporté sa sixième médaille d’or, du jamais vu lors d'une édition des Jeux du Commonwealth. Le souvenir de recevoir des médailles de la Reine, du Prince Andrew et de son frère lui donne encore la chair de poule. Il a fièrement établi une équipe canadienne, laquelle a affronté le puissant contingent australien en natation pour la première fois aux Jeux du Commonwealth.

À peine quelques jours plus tard, il partait pour les Championnats du monde aquatiques de 1978 à Berlin Ouest, dans l'Allemagne de l'Ouest. Tenus dans le même stade olympique et la même piscine extérieure que les Olympiques de 1936, Graham Smith pouvait sentir les revenants des étranges Olympiques d’Hitler.

Lors du 100 m brasse, Smith a mal jugé sa cadence lors du dernier touché au mur et perdu par une marge infime de quatre centièmes de seconde. Il était incroyablement abattu, la médaille d’argent était une déception. Les huit meilleurs nageurs du monde étaient aux blocs de départ pour le 200 m quatre nages individuel. Smith détenait le record du monde jusqu’à quelques semaines plus tôt, lorsqu’un Russe l’avait battu, puis un Américain avait volé le record peu de temps après. La course restait indéterminée. Smith était devant l’avant-dernier au milieu de la course, sa meilleure section encore à venir. Il a pris les devants en brasse. Lors de la dernière partie, le style libre, son point faible, il pouvait entendre chacun de ses 53 coéquipiers canadiens l’encourager à pleine voix. Il s’est lancé vers la victoire et a décroché une fois de plus le record mondial pour devenir le nouveau champion du monde. En cette journée inoubliable d'août, à l’épreuve du quatre nages individuel de 200 m, il n’y avait aucun doute, Graham Smith était le meilleur au monde. De ses exploits sans pareils réalisés dans sa ville d’origine, au sommet mondial, c'est un mois qu'il n'oubliera jamais.

Un nageur et un skieur se partagent le trophée Lou-Marsh Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1973 - 1982
Membre de l'équipe nationale de ski
1976
Jeux olympiques de Montréal, médaille d’argent au relais quatre nages 4 x 100 m
1978
Jeux du Commonwealth, six médailles d’or
1978
Championnats du monde des sports aquatiques, médaille d’or au relais quatre nages individuelles de 200 m
1978
Prix commémoratif Lou Marsh
1978
Trophée Lionel Conacher
1978
Prix Norton Crowe
1979
Triple couronne de la NCAA (trois médailles d’or en individuel, une en relais)