L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Ken Read

Ski alpin

1978


Portrait du skieur Ken Read vêtu de son équipement de ski

Portrait du skieur Ken Read vêtu de son équipement de ski

Date
1978
Collection
Panthéon des sports canadiens

Un Canuck pas si fou…

Le triomphe de Ken Read en descente à Val d’Isère, en France, le 7 décembre 1975, a bouleversé le monde du ski alpin lorsqu’il est devenu le premier non Européen à remporter la Coupe du monde en descente.

La descente en skis est hautement respectée par les Européens. Leur ferveur est comparable à celle des Canadiens pour le hockey. Ken Read et ses coéquipiers font partie d’un phénomène canadien qui envahit la scène à l’automne 1975. Semblant venir de nulle part, ils rejoignent le rang supérieur aux côtés des équipes de descente prédominantes et hautement financées de la Suisse et de l’Autriche. Ils partagent un amour de la vitesse, un travail acharné et possèdent tous un petit physique, souvent un avantage dans le sport très rapide et sournois de la descente de ski. Ces hommes se motivent l’un l’autre à battre de nouveaux records. Le journaliste européen qui commente la Coupe du Monde les baptise les « Crazy Canucks » et les médias les représentent souvent comme des dérangés et des insouciants.

Ken Read voit les choses différemment. Une marge très mince sépare la victoire de la tragédie sur les pistes abruptes et glacées de la descente, atteignant des vitesses allant parfois au-dessus de 145 km/h vêtus d’uniformes ultraminces. Trouver la route de descente la plus rapide au niveau mondial requiert une incroyable préparation technique et l’utilisation du risque calculé, l’insouciance ne fait pas partie de l’équation. Read sait concilier ces habiletés de façon exceptionnelle.

Ken Read s’établit comme l’un des meilleurs coureurs de descente en 1978 avec deux victoires. L’une d’elles à Chamonix, en France, et l'autre à Schladming, en Autriche. Il est déjà célèbre en Europe et sa capacité à parler français, allemand et anglais fait de lui une sensation médiatique. Les Européens se mènent une compétition vraiment féroce entre eux et ne sont pas habitués à une compétition extérieure, ils acceptent Ken Read en tant que héros longtemps avant que l’importance de ses exploits soit connue au Canada.

Un nageur et un skieur se partagent le trophée Lou-Marsh Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1975
Première place en descente, Coupe du monde FIS, Val d’Isère, France
1978
Première place en descente, Coupe du monde FIS, Les Houches, Chamonix, France
1978
Première place en descente, Coupe du monde FIS, Schladming, Autriche
1978
Prix commémoratif Lou Marsh
1980
Première place en descente, Coupe du monde FIS, Kitzbuhel, Autriche
1980
Première place en descente, Coupe du monde FIS, Wengen, Suisse
1991
Récipiendaire de l'Ordre du Canada