L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Ferguson Jenkins

Baseball

1974


Photo en couleur du lanceur Ferguson Jenkins qui s’apprête à lancer une balle

Photo en couleur du lanceur Ferguson Jenkins qui s’apprête à lancer une balle

Date
Vers 1967
Collection
Musée et Temple de la renommée du baseball canadien

« Fergie »

Le 2 octobre 1974, Metropolitan Stadium de Bloomington, au Minnesota
Fergie Jenkins prend le monticule pour la dernière partie de la saison. Six mois plus tôt, lors de son baptême dans l’uniforme des Rangers, il ouvre la saison avec un blanchissage des champions du monde, les Athletics d’Oakland. Il finit l’année avec une victoire contre les Twins du Minnesota. Il s’agit de sa 25e victoire, un moment important en carrière et un record pour la franchise des Texas Rangers. Il mène la ligue avec 29 parties réglementaires sur 41 départs. Il s’agit de sa septième année avec 20 victoires ou plus pendant les huit dernières manches. Il a élevé les Rangers à la deuxième place de la division Ouest de la Ligue américaine, ceux-ci occupaient l’avant-dernière place l’année précédente. Il est nommé joueur de l’année pour son retour en carrière. C'est en effet tout un retour pour Ferguson Jenkins…

Au secondaire, le garçon originaire de Chatham, en Ontario est un athlète naturellement doué. Il veut jouer au basket-ball, cependant, ce sont les éclaireurs de baseball qui se présentent. D’une grandeur de 1,98 m, avec de grands bras et des jambes dégingandées, il est le joueur de première base parfait. Gene Dziadura, un éclaireur pour les Phillies de Philadelphie reconnaît son talent brut et encourage Fergie à travailler son lancer. Les éclaireurs de Détroit et de Boston le veulent comme joueur de première base. Les Phillies de Philadelphie le signent comme lanceur. Le club de Philadelphie déborde de lanceurs de talent et le club est impatient. L’équipe ne tarde pas à l'échanger aux Cubs de Chicago.

Avec les Cubs de la ligue nationale, Fergie se caractérise en tant que l’un des meilleurs lanceurs de la ligue majeure. Le droitier avec un mouvement facile est reconnu comme l'un de ces rares lanceurs qui combinent la puissance à un contrôle exceptionnel. Il termine six années consécutives avec 20 victoires ou plus. En 1971, il devient le premier Canadien et le premier lanceur des Cubs à remporter le prix Cy Young de la ligue nationale avec un record de 24-13, lançant 30 parties réglementaires sur 39 départs. Puis, lorsque Jenkins ne réussit pas à gagner 20 parties en 1973, il est exilé chez les Texas Rangers. Fergie enfile le chandail des Rangers en 1974, déterminé à ne pas perdre sa place et à démontrer la finesse qui a fait de lui l'un des lanceurs prédominants de son époque.

Il est nommé athlète canadien par excellence en 1974, le premier joueur de baseball à obtenir cet honneur.

FERGUSON JENKINS REMPORTE LE TROPHÉE LOU-MARSH Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1967, 1968, 1971, 1974
Prix Lionel Conacher décerné à l'athlète masculin de l’année au Canada
1971
Prix Cy Young décerné au lanceur de l’année dans la Ligue majeure de baseball
1974
Prix commémoratif Lou Marsh
1974
Joueur ayant effectué le retour de l’année dans la Ligue américaine
1987
Intronisé au Musée et Temple de la renommée du baseball canadien
1991
Temple de la renommée de la Ligue majeure de baseball